Grande Neuvaine à Sainte Thérèse

Père Éternel qui êtes aux cieux où vous couronnez les mérites de ceux qui, en ce monde, vous servent avec fidélité, par l' amour si pur que vous porta votre enfant, Thérèse de l' enfant-Jésus, jusqu' à espérer dans sa filiale confiance " que vous feriez sa volonté au Ciel, ayant elle-même toujours fait la vôtre sur la terre " , montrez-vous propice à ses supplications, et par elle daignez exaucer mes prières. Pater, Ave, Gloria

Fils Éternel du Père qui avez promis de récompenser les plus légers services rendus au prochain en votre nom, jetez un regard de complaisance sur votre épouse, Thérèse de l' enfant-Jésus, qui eut à coeur, avec tant de zèle, le salut des âmes. Pour tout ce qu' elle a fait et souffert ici-bas, daignez sans cesse incliner votre oreille à son voeu de " passer son Ciel à faire du bien sur la terre" et, par ce voeu, accordez-moi les grâces que je souhaite ardemment. Pater, Ave, Gloria

Esprit Saint et Éternel qui, par tant de grâces d' amour, avez perfectionné l' âme bénie de Soeur Thérèse de l' enfant-Jésus, je vous conjure, par la fidélité avec laquelle elle y correspondit, d' être propice aux supplications qu' elle vous adresse pour moi, et vous souvenant de sa promesse de "faire tomber du Ciel une pluie de roses" , accordez-lui en ma faveur, ô divin Esprit, la réalisation de cette promesse. Pater, Ave, Gloria

Ô Sainte Thérèse de l'enfant-Jésus qui, dans votre courte existence, avez été un miroir d' angélique pureté, d' amour fort et de si généreux abandon à Dieu, maintenant que vous jouissez du prix de vos vertus, jetez un regard de compassion sur moi, qui me confie pleinement en vous. Faites vôtre mon affliction, dites pour moi une parole à cette Vierge Immaculée dont vous fûtes " La Fleur " privilégiée, à la Reine du Ciel, " qui vous sourit au matin de la vie " .Suppliez-la, elle, si puissante sur le Coeur de Jésus, de m' obtenir la grâce que je désire tant à cette heure et de l' accompagner d' une bénédiction qui me fortifie durant la vie, me défende au moment de la mort et me conduise à la bienheureuse éternité.

Salve Regina

Salut ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut!  Enfant d' Eve, malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous. Nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.

Ô notre avocate, tournez donc vers nous vos regards miséricordieux. Et au sortir de cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô douce Vierge Marie!