À MARIE, GÉNÉRALISSIME DES ARMÉES CÉLESTES

PRIÈRE

     Auguste Reine des cieux et maîtresse des Anges, vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d`écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement, envoyez les légions célestes pour que sous vos ordres, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l`abîme.

     Qui est comme Dieu ?

     O bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.

     O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi.

     Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

( 300 jours d`indulgences  " Pie X, 8-VI.1908" )

" L`efficacité surnaturelle de cette prière sera très grande."  ( Mgr Paul-Emile Léger)

*****************************

NOTICE

Notre Seigneur dit:  Je suis la voie, la vérité et la vie.

Satan répond:  Je suis l`abîme, le mensonge et la mort.

     Le 13 janvier 1863, une âme, accoutumée aux bontés de la Très Sainte Vierge, subitement frappée comme d`un rayon de clarté divine, crut voir les démons répandus sur la terre, y causant des ravages inexprimables.  En même temps l`Auguste Mère de Dieu lui dit que l`heure était venue de la prier comme Reine des Anges, et de lui demander d`envoyer les légions saintes pour combattre et terrasser les puissances de l`enfer: 

- Ma Mère, vous qui êtes si bonne, ne pourriez-vous pas les envoyer sans qu`on vous le demande ?

- Non, la prière est une condition posée par Dieu même pour l`obtention des grâce.

- Eh bien! ma Mère, voudriez-vous m`enseigner vous-même comment il faut vous prier.

     Et la Très Sainte Vierge lui dicta la prière " Auguste Reine ".

     Au premier tirage les presses se brisèrent trois fois.  Mais sous l`impulsion du Vénérable Père Cestac, fondateur de N.-D. du Refuge, cette prière s`est répandue dans l`univers catholique, accompagnée partout de faveurs extraordinaires.

**************************

Marie, Généralissime des Armées Célestes

     Le monde actuel semble submergé par une vague de matérialisme qui balaie toute vie humaine.  Au nom d`un pseudo-évangile  de fraternité sans Dieu on veut lui arracher son âme et ses raisons de vivre.  Lui interdisant l`accès du ciel, on le rive à la terre en lui promettant le paradis pour demain ici-bas.  Cet idéal trouve ses hérauts et ses esclaves.

     Dans cette lutte gigantesque se décide le triomphe du Christ ou de l`antéchrist.  Il n`est point de compromis possible, il faut choisir d`être pour ou contre Dieu.  Le reste n`est rien.  Trève de demi-mesures, de discours creux, de slogans faciles, l`heure est à l`action héroïque et au suprême témoignage.

     Qui commandera cet avenir de la civilisation qui se joue sous nos yeux ?  L`armée du mal dont l`inspiration dernière remonte à Satan ou l`armée de Dieu que commandent invisiblement aujourd`hui encore saint Michel et ses anges.

     Au delà des agitations et des intrigues de ceux qui occupent l`avant-scène s`est engagé le conflit gigantesque pour le salut ou de la perte de l`humanité.  Conduisant les démons, ces esprits infernaux  " qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes ", il y a Satan.  Comme GÉNÉRALISSIME des armées célestes et terrestres, il y a la Reine des Anges dont saint Michel est le lieutenant de choix.  Celui qui a dit NON à Dieu est aux prises avec Celle qui a dit OUI.  C`est la véritable signification de l`époque actuelle, c`est la seule philosophie de l`histoire qui remonte aux causes dernières.

     La légion---visible et la tangible---de ceux qui combattent sous l`égide de Marie n`est pour sa part qu`une aile extérieure de l`armée invisible qui marche sous la conduite de la Reine du ciel et de la terre.  Cela donne toute son ampleur réelle au combat de Dieu qu`il s`agit de gagner.

( Ce texte est adapté du livre de Mgr L.-J. Suenens  " Théologie de l`apostolat ".  Desclée de Brouwer,  pp.  212-214 ).