HUITIÈME  JOUR

   « Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui sont dans la prison du purgatoire et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde, que les flots de mon sang rafraîchissent leurs brûlures.  Toutes ces âmes me sont très chères, elles s’acquittent envers ma justice ; il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement.  Puise dans le trésor de mon Église toutes les indulgences, et offre-les pour elles…Ô si tu connaissais leur supplice, tu offrirais sans cesse pour elles l’aumône de ton esprit, et tu paierais leurs dettes à ma justice. » 

 

   Très miséricordieux Jésus qui as dit toi-même vouloir la miséricorde, voici que j’amène à la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes du purgatoire – les âmes qui te sont très chères, mais qui pourtant doivent rendre des comptes à ta justice – que les flots de sang et d’eau jaillis de ton Cœur éteignent les flammes du feu du purgatoire afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de ta miséricorde.

   Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes souffrant au purgatoire, mais qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus.  Je t’implore par la douloureuse passion de Jésus, ton Fils, et par toute l’amertume dont son âme très sainte fut inondée, montre ta miséricorde aux âmes qui sont sous ton regard juste ; ne les regarde pas autrement qu’à travers les plaies de Jésus, ton très cher Fils, car nous croyons que ta bonté et ta pitié sont sans mesure. 

 

 

 

Le chapelet à la divine Miséricorde.

Récitation sur un chapelet ordinaire

 

Notre Père qui êtes aux cieux,…etc.

 

Je vous salue, Marie, pleine de grâces,…etc.

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, et en Jésus-Christ, son Fils unique Notre-Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.  AMEN.

 

Sur les grains du « Notre Père »,

on récite les paroles suivantes :

V. Père Éternel, je t’offre le Corps et le Sang,

     l’Âme et la Divinité de ton Fils bien-aimé

Notre Seigneur Jésus-Christ;

R. En réparation de nos péchés

     Et de ceux du monde entier.

 

Sur les grains du « JE VOUS SALUE MARIE »,

On récite les paroles suivantes :

V. Par sa douleureuse Passion,

     R. Sois miséricordieux pour nous

et pour le monde entier.

 

Pour conclure (après les cinq dizaines) on dit trois fois :

V. Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel;

      R. Prends pitié de nous et du monde entier.

 

+++