CINQUIÈME JOUR

LA PRÉSENTATION AU TEMPLE.

 

  Je verrai Joseph et Marie, le quarantième jour après la Nativité, porter l'Enfant Jésus au temple de Jérusalem.  Marie, par les mains du prêtre, présente son enfant au Seigneur, et reconnaît par là que ce très cher fils qu'elle aime plus que sa vie, appartient tout d'abord au Père céleste et qu'il peut le lui reprendre, si tel est son bon plaisir.  L'Enfant Jésus, de son côté, offre le sacrifice de sa vie à son Père pour réparer son honneur outragé et opérer notre salut.  Dieu accepte cette offrande du Fils et de la Mère, mais pour un temps il rend à Marie son enfant, qu'elle rachète en donnant deux tourterelles, selon les prescriptions de la loi de Moïse.

  Je dois aussi m'offrir au Seigneur avec tout ce qui m'appartient, car tout est à lui ; à chaque instant il me conserve avec tout ce que je possède, et c'est son droit de tout me reprendre quand il lui plaira.  Je suis sous sa dépendance continuelle et entière.  Reconnaître tout cela, c'est l'adorer.  Il est de toute convenance que j'adore mon Créateur le matin à mon lever, le soir avant de prendre mon repos.  Une obligation grave m'est faite d'aller l'adorer à l'église les dimanches et les fêtes de précepte, en assistant dévotement à la messe.

  Est-ce ainsi que j'ai adoré Dieu ?

  ACTE D'ADORATION. --- Mon Dieu, je reconnais votre excellence au-dessus de tout ce qui existe et de tout ce qui est possible. --- Vous seul êtes infini... en puissance, en sagesse, en bonté, en sainteté...  Vous seul, Seigneur, existez par vous-même et de toute éternité, tandis que tout le reste n'existe que par vous et depuis un temps ; et rien ne peut subsister sans vous. --- Je me prosterne à vos pieds et vous adore. --- Je vous reconnais pour mon Créateur et mon souverain Maître ; vous avez sur moi droit de vie et de mort. --- Je suis votre pauvre serviteur obligé de vous servir, de vous louer et d'implorer votre secours. --- O mon Dieu, je me soumets de tout coeur à votre empire ; je suis très heureux de vivre dans votre dépendance ; car vous servir, ô grand roi, c'est régner. --- O majesté infinie, mes hommages sont tout à fait insuffisants, je le reconnais ; mais je vous offre les adorations de l'Enfant Jésus, je vous offre surtout l'honneur infini qu'il vous rend au saint sacrifice de la messe, où il s'immole pour votre gloire à toutes les heures du jour, dans l'univers entier. --- Sainte Mère de Dieu, je vous honore par-dessus tous les anges et les saints ; priez pour moi afin que je vous oublie jamais et que je sois toujours fidèle, comme vous, à rendre à mon Créateur les hommages qui lui sont dus.

 

HISTOIRE

  On sait que les jeunes Apostoliques de Bordeaux ont élevé récemment une chapelle au saint Enfant Jésus miraculeux de Prague.  Dans le voisinage de cette chapelle, vivait un vieux militaire, excellent coeur, mais franc-maçon.  Un jour il vint se plaindre au P. Directeur de l'École apostolique que chaque nuit, à la même heure, il entendait frapper un coup vigoureux sur la cloison de sa chambre.  « Ma femme, ajouta-t-il, entend de même ; j'ai invité des amis, anciens soldats comme moi ; ils ont monté la garde dans le corridor, et, eux aussi, ont entendu à l'heure marquée le coup mystérieux.  Et voilà déjà plusieurs années que ce bruit se renouvelle ainsi tous les jours. »  Le Père alla bénir la maison, mais le bruit continua de se faire entendre.

  A quelque temps de là , le Père fut rappelé près du vieux militaire dont l'état de santé devenait inquiétant.  Pendant qu'il s'y rendait pour essayer de ramener cette âme à Dieu, les enfants de l'École allèrent prier à la chapelle de l'Enfant Jésus.  A la fin de l'entretien, le Père dit au malade  :  « Pour retrouver la paix, il faudrait vous confesser. --- Je ne dis pas non. --- Il ne faudrait pas trop remettre. --- Il y a si longtemps que je ne l'ai fait !  --- Ce n'est pas difficile.  Me promettez-vous que vous vous confesserez ?  --- Je vous le promets, foi de vieux soldat, et sur l'honneur. »  Quelques jours après en effet, pendant que les élèves priaient encore pour lui dans la chapelle de l'Enfant Jésus, M. T... s'exécutait avec la simplicité d'un enfant.  Après la confession, il embrassa le Père avec larmes en disant :  « Oh ! que je suis heureux maintenant ! »  Et il avoua que les coups donnés sur la cloison avaient cessé depuis le jour où il s'était engagé à confesser ses fautes.  Il put encore aller communier dans la chapelle.  L'Enfant Jésus acheva son oeuvre en lui accordant une dernière grâce, la plus précieuse de toutes :  quelques semaines plus tard, M. T... fit une sainte mort, après avoir reçu avec édification les derniers Sacrements.

  Pieux lecteur, au moins un jour de votre neuvaine, allez entendre ou faites dire la messe à l'autel de l'Enfant Jésus.  Le temps du saint Sacrifice est de tous le plus favorable pour adresser une demande au Ciel.

 

PRIÈRE AU SAINT ENFANT JÉSUS DE PRAGUE

du P. Cyrille, son dévot serviteur.

 

     O Saint Enfant Jésus, j'ai recours à vous.  Je vous en prie par votre Sainte Mère, assistez-moi dans cette nécessité ( on expose ici l'objet de sa demande ), car je crois fermement que votre divinité peut me secourir.  J'espère avec confiance obtenir cette sainte grâce.  Je vous aime de tout mon coeur et de toutes les forces de mon âme.  Je me repens sincèrement de mes péchés, et je vous supplie, ô bon Jésus, de me donner la force d'en triompher.  Je prends la résolution de ne plus jamais vous offenser et je viens m'offrir à vous dans la disposition de tout souffrir plutôt que de vous déplaire.  Désormais, je veux vous servir avec fidélité.  Pour l'amour de vous, ô divin Enfant, j'aimerai mon prochain comme moi-même.  Enfant plein de puissance, ô Jésus, je vous en conjure de nouveau, assistez-moi dans cette circonstance ( nommez-la ), et faites-moi la grâce de vous posséder éternellement dans le ciel avec Marie et Joseph, et de vous y adorer à jamais avec les saints Anges.  Ainsi soit-il.

 

     A cette prière on pourra en ajouter d'autres, en premier lieu les Litanies du Saint Nom de Jésus, ou 5 Pater et Ave, avec les versets :  Que le nom du Seigneur soit béni.  Notre secours est dans le nom du Seigneur.

---------------------

 

L I T A N I E S   D U   S A I N T   N O M   D E    J É S U S

( 300 JOURS D'IND., UNE FOIS PAR JOUR.)

 

Seigneur,-------ayez pitié de nous.

Jésus-Christ,---ayez pitié de nous.

Seigneur,-------ayez pitié de nous

Jésus, ----- écoutez-nous.

Jésus, ----- exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, --- ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, --- ayez pitié de nous,

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, --- ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Fils du Dieu vivant, --- ayez pitié de nous.

Jésus, splendeur du Père, --- ayez pitié de nous.

Jésus, éclat de la lumière éternelle, --- ayez pitié de nous.

Jésus, roi de gloire, --- ayez pitié de nous.

Jésus, soleil de justice, --- ayez pitié de nous.

Jésus, fils de la Vierge Marie, --- ayez pitié de nous.

Jésus aimable, --- ayez pitié de nous.

Jésus, admirable, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Dieu fort, --- ayez pitié de nous.

Jésus, père du siècle à venir, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Ange du grand conseil, --- ayez pitié de nous.

Jésus très puissant, --- ayez pitié de nous.

Jésus très patient, --- ayez pitié de nous.

Jésus très obéissant, --- ayez pitié de nous.

Jésus doux et humble de coeur, --- ayez pitié de nous.

Jésus qui aimez la chasteté, --- ayez pitié de nous.

Jésus, qui nous aimez, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Dieu de paix, --- ayez pitié de nous.

Jésus, auteur de la vie, --- ayez pitié de nous.

Jésus, modèle des vertus, --- ayez pitié de nous.

Jésus, zélateur des âmes, --- ayez pitié de nous.

Jésus, notre Dieu, --- ayez pitié de nous.

Jésus, notre refuge, --- ayez pitié de nous.

Jésus, père des pauvres, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, trésor des fidèles, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, bon Pasteur, --- ayez pitié de nous.

Jésus, vraie lumière, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, sagesse éternelle, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, bonté infinie, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, notre voie et notre vie, --- ayez pitié de nous.

Jésus, joie des Anges, --- ayez pitié de nous.

Jésus, roi des Patriarches, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Maître des Apôtres, --- ayez pitié de nous.

Jésus, Docteur des Evangélistes, --- ayez pitié de nous.

 Jésus, force des Martyrs, --- ayez pitié de nous.

Jésus, lumière des Confesseurs, --- ayez pitié de nous.

Jésus, pureté des Vierges, --- ayez pitié de nous.

Jésus, couronne de tous les Saints, --- ayez pitié de nous.

Soyez-nous propice, pardonnez-nous, Jésus.

Soyez-nous propice, exaucez-nous, Jésus.

De tout mal, --- délivrez-nous, Jésus.

De tout péché, --- délivrez-nous, Jésus.

De votre colère, --- délivrez-nous, Jésus.

Des embûches du démon, --- délivrez-nous, Jésus.

De l'esprit d'impureté, --- délivrez-nous, Jésus.

De la mort éternelle, --- délivrez-nous, Jésus.

Du mépris de vos divines inspirations, --- délivrez-nous, Jésus.

Par le mystère de votre sainte incarnation, --- délivrez-nous Jésus

Par votre naissance, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre enfance, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre vie toute divine, --- délivrez-nous, Jésus.

Par vos travaux, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre agonie et votre Passion, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre Croix et votre délaissement, --- délivrez-nous, Jésus.

Par vos langueurs, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre mort et votre sépulture, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre résurrection, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre ascension, --- délivrez-nous, Jésus.

Par vos saintes joies, --- délivrez-nous, Jésus.

Par votre gloire, --- délivrez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --- pardonnez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --- exaucez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --- ayez pitié de nous, Jésus.

Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.

 

PRIONS

 

     Seigneur Jésus-Christ qui avez dit :  Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira :  nous vous supplions d'allumer en nous le feu de votre amour tout divin, afin que nous vous aimions de tout notre coeur, par nos paroles et par nos oeuvres, et que nous ne cessions jamais de vous louer.

     Faites, Seigneur, que toujours nous ayons à la fois la crainte et l'amour de votre saint Nom, parce que votre providence n'abandonne jamais ceux que vous établissez solidement dans votre amour.  Nous vous en prions par Jésus-Christ Notre Seigneur qui, étant Dieu, vit et règne avec vous dans l'unité du Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles.  Ainsi soit-il.

------------------------------